Faire du vélo l’été, nos meilleures astuces !

Rouler avec des températures de 30°C ou plus est complétement différent que de rouler sous 15-20°C. L’effort est beaucoup plus difficile et le corps réagit de manière complétement différente. Chaque année, des milliers de personnes sont victimes de la chaleur. Insolations, coups de soleil et coups de chaud n’arriveront plus pendant tes belles sorties d’été si tu suis nos conseils. Dans cet article tu sauras toutes les précautions à prendre pour rouler en été sous les chaleurs torrides 🔥.

Quels sont les signes d’une insolation et comment la soigner ?

Une insolation est facilement reconnaissable. Il y a de multiples symptômes : maux de tête, rougeurs, diarrhées, vomissements, crampes, sensations de mal-être, vertiges ou encore nausées. Si tu continues de rouler sous la chaleur avec ces symptômes, tu va rendre ton organisme encore plus fragile. Et tu risqueras de te retrouver en hyperthermie, cela correspond à une augmentation anormale et rapide de la température de ton corps.

L’insolation n’est pas une chose à prendre à la légère. Il faut que tu t’occupe de la personne victime de l’insolation (ou que quelqu’un s’occupe de toi) pendant les heures qui suivent le coup de chaud. Tu dois l’allonger dans un endroit frais, lui faire boire de l’eau (beaucoup) et passer avec un gant de toilette mouillé sur les bras, les jambes et la tête. Tous ces gestes servent à faire redescendre la température corporelle de l’individu. Pour soulager les maux de tête le paracétamol peut être très efficace.

En espérant que tu ne les utiliseras jamais, voici les numéros que tu peux contacter en cas d’urgence et qui sauront t’aider en cas d’insolation ou de chutes graves à vélo :

Si ces gestes ne sont pas appliqués dans les heures qui suivent l’insolation la personne risque une hospitalisation. Et là les dangers sont beaucoup plus conséquent car ils peuvent causer la mort. Ne néglige surtout pas une insolation même si elle paraît insignifiante à première vue. Attention, il faut redoubler de surveillance lorsque l’insolation touche les enfants et les personnes âgées qui sont beaucoup plus fragiles.

Après avoir vu comment faire pour détecter et soigner un insolation voyons plutôt maintenant comme l’éviter et rouler dans les meilleurs conditions possibles avec nos astuces.

Utiliser des vêtements spéciaux

Il existe des vêtements conçues exclusivement pour l’été. Que ce soit des maillots, des cuissards ou encore des chaussettes tu peux trouver chaque accessoire en version été. Ils ont la particularité d’être très respirant ce qui te fera moins transpirer. Pour les maillots de vélo, les tissus sont aussi moins épais dans certaines zones où la transpiration est plus importante comme les aisselles ou encore le dos (ces tissus sont un peu transparent, tu as sûrement déjà du en voir chez les cyclistes professionnels).

Tu peux voir un exemple de maillot très léger et parfait pour l’été qui, comme tu peux le voir, est conçu avec des tissus très peu épais au niveau des côtes, des aisselles et du dos.

Concernant les cuissards, les bretelles sont souvent moins large et les mailles de celles-ci sont beaucoup plus grandes, c’est à dire qu’il y a moins de tissu dans les brettelles. Au niveau des cuisses, le cuissard essaye de se faire oublier mais rien ne garantit que vous ne transpirerez pas plus que les jours où il fait frais. Le cuissard limitera l’abondance de transpiration mais il sera quand même difficile d’empêcher une sudation excessive. Après tout dépend des personnes car certains cyclistes transpirent plus que d’autres.

Voici un exemple de cuissard respirant, on observe bien les bretelles très aérées avec, au niveau des cuisses notamment, un cuissard qui colle bien pour donner cet effet seconde peau et qui finit par se faire oublier.

Au niveau des chaussettes on est sur la même longueur d’onde que sur les maillots et les cuissards d’été. La zone respirante se trouve principalement sur le dessus de la chaussette pour une meilleure évacuation de la transpiration. Après si la transpiration est vraiment trop conséquente c’est aussi peut-être à cause de tes chaussures qui ne sont, soit pas adaptées à tes pieds soit inadaptées à la saison. Nous te ferons un article très prochainement sur le sujet.

Voici un exemple de chaussettes respirantes pour l’été, les paires de chaussettes qui sont en mesh sur le dessus du pied sont très réputées sur le marché et offrent beaucoup d’aérations.

Les vêtements que l’on te propose sont vraiment à titre indicatif, le mieux c’est de trouver les vêtements qui te correspondent en te baladant sur les sites des produits que l’on t’a montré par exemple.

Adapter son alimentation

L’été, les produits frais et rafraîchissants sont de sortie. Privilégie des légumes et des fruits gorgés d’eau comme la tomate, le concombre, la pastèque ou encore la cerise. Non seulement ils te rafraîchiront en apportant de l’eau à ton organisme mais ils t’apporteront aussi les minéraux nécessaires pour ton corps qui, en été sous les fortes chaleurs, a de plus grosses pertes. Les produits laitiers comme le yahourt ou le fromage blanc sont idéals pour l’apport de protéines et de ce petit coté fraîcheur. Le combo fromage blanc et fruits pour le petit-déjeuner est un délice🤤.

Tu peux aussi, exceptionnellement en été, saler un peu plus tes plats. La transpiration, plus importante en été qu’en hiver, va entraîner une perte des sels minéraux très importante. Donc pour redonner à ton corps les sels minéraux dont il a besoin tu peux saler un peu plus tes plats (sans excès, sinon c’est mauvais pour ton corps et pas très bon en bouche non plus😝).

Attention ❌, il faut absolument éviter de manger trop gras et en trop grande quantité (à sa faim mais sans plus). Tu vas sûrement nous dire « On sait très bien qu’il ne faut pas manger trop gras et en trop grande quantité mais pourquoi plus particulièrement en été ? ». Et bien tout simplement car l’organisme met beaucoup plus de temps à digérer les aliments gras et si en plus il y en a beaucoup c’est le pompon.

Donc faire une sortie quand ton organisme est en pleine digestion, qu’il est exposé au soleil avec une température de 33°C et si pour en rajouter une couche tu montes un col sévère, là tu es sur de ne pas être dans les meilleurs conditions.

Pour les fans de sushis nous sommes vraiment désolé (on adore ça aussi mais on peut pas faire autrement😥), tous les aliments crus, sauf les fruits et légumes, sont déconseillés. Pour les aliments d’origines animales crus comme la viande, les œufs ou encore le poisson, en été s’il ne sont pas cuits ils vont attirer des bactéries, comme la salmonelle, qui vont se multiplier rapidement et qui peuvent te causer des infections généralisées.

Bien sur les grignotages sont toujours déconseillés, quelque soit le moment de l’année, car ton corps a besoin de périodes de repos où il ne doit plus digérer les aliments que tu mangerais sans cesse au cours de la journée.

Boire des boissons spécifiques

De nombreuses boissons sont conçues spécialement pour le vélo et pour les grosses chaleurs. La plupart des boissons sont riches en minéraux mais n’ont pas forcément la même utilité et ne doivent pas être pris aux mêmes moments. Il existe des boissons d’avant effort, pour l’effort et d’autres pour la récupération après l’effort.

La boisson avant l’effort : Cette boisson est conçues pour faire le plein d’énergie avant la course et se marie à la perfection avec une alimentation saine et variée. La BOISSON ÉNERGÉTIQUE OVERSTIMS MALTO ANTIOXYDANT NEUTRE 500G en est un exemple vraiment parfait. Cette boisson, comme la plupart des boissons d’avant course, est riche en Calcium et en Magnésium. Elle te fournira aussi tous les glucides dont tu as besoin. Cette boisson se prend pendant les 3 jours précédant ta course ou ta grosse sortie.

La boisson pour l’effort : Cette boisson est conçues pour te redonner une partie de ce que tu as perdu liée à l’effort et à la transpiration. Elle t’évite d’avoir un coup de moins bien pendant tes courses ou tes longues sorties. La BOISSON ENERGÉTIQUE POWERBAR ISOACTIVE 1320GR CITRON de la célèbre marque POWERBAR a toutes les caractéristiques requises. Il y a aussi la présence d’un peu de caféine, juste assez pour améliorer ta concentration. Cette boisson fournit 5 électrolytes (sodium, chlorure, potassium, magnésium et calcium).

La boisson après l’effort : Cette boisson se boit généralement dans l’heure ou la demi-heure qui suit l’effort. Elle a pour but de limiter les douleurs musculaires comme les courbatures par exemple et d’améliorer ta récupération. La BOISSON DE RÉCUPÉRATION APURNA CITRON POT 400G de la marque APURNA en est un exemple parfait. Cette boisson est constituée de pleins de vitamines pour réduire la fatigue et de protéines pour aider la régénération des muscles. Ainsi que des glucides pour récupérer de l’énergie. Elle se boit tout de suite après l’effort (dans les 30 min qui suivent le dernier coup de pédale).

Toutes ces boissons sont très intéressantes. Mais n’oublie surtout pas de t’hydrater avec de l’eau pendant ta sortie mais aussi et surtout tout au long de la journée. Un corps hydraté toutes les heures sera plus efficace qu’un corps hydraté toutes les 3 heures, on te promet que tu sentiras la différence. Nous te ferons très prochainement un article sur comment faire sa boisson pour le vélo maison.

Faire des pauses

En été les pauses sont supers importantes. Se poser 10-15 minutes minimum dans un coin d’herbe à l’ombre t’apporteras beaucoup d’énergie. Et cela te permettra aussi de faire redescendre ta température corporelle ainsi que ton pouls qui est souvent plus élevé à cause de la chaleur et de l’effort.

Certains coins sympas comme les parcs, les bords d’un lac (fleuve et mer aussi) ou encore un simple endroit en forêt sont très agréables pour se reposer. Privilégie aussi des endroits où il y a une fontaine d’eau potable pour remplir ta gourde ou pour changer l’eau devenue chaude avec la chaleur (humm un bon petit thé sous 35°C 😋😂).

Nous allons te donner quelques astuces pour trouver des fontaines d’eau potable :

Les cimetières, on ne pense pas à ça en premier mais il y a toujours des fontaines d’eau pour arroser les plantes donc fais-toi plaisir et sers-toi. Les parcs verts ou les parcs de jeux pour enfants sont aussi assez souvent munis de fontaines pour que les enfants puissent boire après s’être défoulés.

Les complexes sportifs comme des stades de football, de tennis ou encore des stades de rugby. Les sports pratiqués en plein air sur un terrain délimité sont souvent équipés de structures avec des fontaines pour les joueurs. Et enfin en dernier cas si tu n’as vraiment rien trouvé et que tu meurs de soif, tu peux toquer chez des personnes et leur demander aimablement de te remplir un ou deux bidons.

Dans les endroits mythiques du vélo comme vers le Mont-Ventoux ou encore vers l’Alpe d’Huez les habitants sont fans de vélo et sont donc plus susceptibles de te rendre service en cas de problème en lien avec le vélo. Si ça ne marche pas ne désespère pas et change de porte, il te faut de l’eau si tu veux pas finir déshydraté.

Trouver son itinéraire

L’itinéraire peut être adapté en fonction de la saison. En été il faut préparer son itinéraire en fonction de l’ombre. Pour trouver des zones d’ombres, il faut regarder où se trouve le soleil et sortir près de montagnes ou de collines en essayant de rouler dans l’ombre de la montagne.

Si tu n’as pas de montagnes ou de collines chez toi tu peux faire tes sorties proches des forêts, de nombreuses routes sont abritées par des arbres. Après c’est à toi de voir toutes les variantes pour avoir de l’ombre en fonction de ta région. Si tu roules surtout en vélo de route tu peux faire une sortie VTT dans les bois, tu auras de l’ombre la plupart du temps et ça permet de changer un peu de pratique.

Pour rejoindre ce que l’on disait juste avant, tu dois trouver un itinéraire où il y a des points d’eau au cours de la sortie afin de ne pas te retrouver dans la situation où tu dois chercher de l’eau, assoiffé, sous 35°C. Rouler près des fleuves, des lacs ou de la mer peut être beaucoup plus frais que de rouler en pleine campagne. Et puis c’est aussi très pratique car tu peux aussi aller te baigner pour te rafraîchir avant de repartir enchaîner les bornes.

Il faut surtout éviter de monter de gros cols, ils demandent beaucoup d’énergie et sollicitent énormément l’organisme. Nous te conseillons de faire plutôt des petits cols courts pour le milieu de journée et de privilégier les gros cols tôt le matin ou en soirée.

Se protéger face au soleil

Nous le savons tous, le soleil peut-être très dangereux. Que ce soit pour notre peau ou pour nos yeux il faut s’en protéger même quand il ne paraît pas fort. Pour cela il faut se munir du bon matériel.

Tu dois t’équiper d’une crème solaire efficace et pratique. Tu trouveras sur le marché des crèmes solaires conçues pour le vélo du fait de leur facilité d’application et d’utilisation. La crème solaire de la marque Aptonia remplit parfaitement tous les critères. C’est une crème en stick, elle est donc beaucoup plus facilement applicable en roulant et ne salit pas les mains (et oui un problème de plus résolu).

Elle ne prend pas beaucoup de place et est donc parfaite pour l’emporter avec soi pendant ses sorties. Sous de grosses chaleurs il est préférable de se mettre de la crème solaire environ toutes les deux heures pour une protection optimale car la transpiration accélère la disparition de la crème. Comme on dit souvent, mieux vaut trop que pas assez donc hésite pas à mettre la dose qu’il faut.

Les lunettes sont aussi un élément de protection indispensable chez le cycliste. Elles te protégeront de tous les risques de brûlures au niveau de la rétine ainsi que tous les reflets désagréables. Pour trouver la paire de lunettes de vélo de route ou de VTT qu’il te faut tu peux consulter l’article que nous avons fait à ce sujet.

Ne pas chercher toujours la performance

On te l’accorde que ce n’est pas facile de rouler en se retenant d’accélérer. Mais si tu as prévu une sortie assez longue il ne faudra pas se donner à fond comme tu as l’habitude de le faire au printemps ou en automne par exemple. C’est vraiment très important de savoir s’économiser. Il existe de nombreux outils pour mesurer ton effort et qui peuvent t’aider à le réguler.

Les cardiofréquencemètres sont vraiment très utiles pour évaluer ton état de forme sur le vélo et en générale. Ils s’utilisent au niveau de la poitrine en ceinture ou alors il existe des montres qui font exactement le même travail (en plus de donner l’heure 🕓). Nous te ferons un article plus détaillé concernant l’achat des cardiofréquencemètres.

Les capteurs de puissance sont aussi un excellent moyen pour savoir quand est-ce qu’il faut ralentir la cadence. Ils sont généralement accrochés à la roue du vélo pour une meilleur évaluation de la puissance. Nous te ferons un article plus détaillé concernant l’achat des capteurs de puissances.

Il faut surtout écouter son corps et ne pas suivre forcément la cadence des copains. Sous la chaleur il ne faut pas s’amuser à donner toujours le meilleur de soi-même. D’habitude si tu as déjà lu nos articles tu sais déjà que nous sommes partisans du « No pain, No gain » (en gros, « on n’a rien sans rien ») et nous sommes les premiers déçus de dire ça. Mais quand tu connais des gens à qui ce genre de chose à laisser des séquelles, je t’assure qu’après tu vas faire très attention.

Sortir à plusieurs

Sortir à plusieurs à de nombreux bénéfices de manière générale comme l’aspiration ou encore la bonne humeur entre potes. Cependant nous allons évoquer un plus gros avantage, notamment en été, le soutien en cas d’urgences. Tes potes seront là en cas de malaise, insolation ou encore chute et pourront prévenir les secours si besoin. Si tu veux appeler les numéros d’urgences n’oublie pas que nous avons mis pour toi, à disposition, le numéro des pompiers, du Samu et le numéro d’appel d’urgences.

C’est aussi beaucoup plus convivial de s’arrêter boire un café ou manger au restaurant avec ses amis pendant la sortie. Si tu es heureux sur un vélo tu seras encore meilleur, on te le promet. C’est ça le vrai esprit du vélo.

Se mettre au vélo électrique ?

On a gardé ce point pour la fin. Le vélo électrique est très tendance depuis ces dernières années. Sous des chaleurs aussi élevées c’est vraiment un excellent moyen de profiter de tous les avantages qu’offre le vélo comme respirer l’air pur, admirer de beaux paysages ou encore profiter de la vitesse. Tout en délaissant les côtés qui peuvent être désavantageux, du point de vue de certaines personnes, comme l’effort trop élevé ou encore la transpiration excessive (pour nous ce n’est pas un problème, au contraire on adore quand c’est difficile comme beaucoup d’autres cyclistes).

Il existe énormément de modèles électriques différents que ce soit des modèles de types routes, VTT ou encore citadins. Nous te ferons un article très prochainement sur comment choisir son vélo électrique.

Conclusion

Si tu appliques tous les conseils que nous avons vu ensemble tu diminueras les risques de malaises ou d’insolations mais fais quand même attention, le risque 0 n’existe pas. Il est d’ailleurs préférable de ne pas sortir entre 14h et 18h, ce sont les heures les plus chaudes de la journée. Si tu commences tes sorties à 8h tu diminueras les risques et profiteras beaucoup plus de la fraîcheur matinale.

Si tu as des questions ou des remarques à faire, l’espace commentaire📝 est là pour ça et nous essayerons d’y répondre le plus vite possible. Si tu as aimé l’article n’hésite pas à le partager✅ à tes potes du vélo, ils seront sûrement ravis de connaître quelques astuces. A très vite sur les routes (avec de la crème solaire ne l’oublie pas).

Laisser un commentaire

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer