Commencer le vélo de route en 7 étapes

Vélo de route

Tu as enfin franchi le pas, le vélo de route dont tu rêvais depuis des mois est enfin arrivé et tu as sûrement hâte de monter dessus pour partir à la conquête des plus beaux cols de la région ou tout simplement de découvrir de nouveaux paysages. Mais si comme beaucoup de cyclistes tu as toujours eu l’habitude de faire du VTT, le vélo de route te paraîtra étrange voire inconfortable mais pas de panique nous allons voir avec toi comment commencer le vélo de route en 7 étapes.

1. Acheter un cuissard

Acheter un cuissard est la première chose que tu dois faire (après l’achat du vélo bien sur). Le cuissard te permettra d’apprécier tes sorties de vélo, car parcourir seulement 5km sans cuissard est un enfer (un membre de notre équipe a été obligé de faire sa course avec un simple short de sport car il avait oublié le sien chez lui, après ça il n’a pas pu faire de vélo pendant une semaine et demie tellement il était irrité).

cycliste avec un cuissard
On peut voir le rembourrage au niveau des fesses du cycliste qui lui permet de profiter de sa sortie.

Tous les cuissards ne se valent pas, bien évidemment, et la fourchette de prix est très large ça peut aller de 30€ à 300€ (on vous avait prévenu que la fourchette était large), mais chaque cycliste peut y trouver son bonheur, pour commencer le vélo de route un cuissard d’entrée de gamme peut faire l’affaire mais si tu as les moyens et que tu comptes sortir régulièrement, le cuissard est vraiment un investissement non négligeable et les modèles composés de gels et de mousse (souvent plus chers) conviendront mieux à ta pratique régulière. Tu peux accéder à un article plus détaillé sur le sujet en cliquant ici.

2. Trouver la bonne position

Ta position sur le vélo est un élément très important pour de nombreuses raisons. D’abord, ta position te garantira un certain confort lors de tes longues sorties. De plus, une selle ajustée te permettra de ne pas faire d’efforts inutiles car une selle réglée trop basse appuiera beaucoup sur tes cuisses et une selle trop haute ne te permettra pas d’utiliser toute ta puissance. Un petit conseil, pour ajuster ta selle à la bonne hauteur il faut que tu te mettes sur ta selle, que tu poses le talon sur la pédale et ta jambe doit être tendue avec le genou très légèrement plié.

Comme tu peux le voir sur ce cycliste la selle est bien réglée car sa jambe est tendue et son genou légèrement plié.

Si tu changes la hauteur de ta selle pense aussi à régler la hauteur de ton cintre (guidon) si ton vélo te le permet, ce n’est pas indispensable mais ça permet de ménager ton dos et d’éviter des douleurs si le cintre est trop bas. Cependant il ne faut pas le régler trop haut car tu auras une prise de vent plus élevée et donc un effort supplémentaire à fournir. Pour commencer le vélo de route tu peux te rendre chez un mécanicien vélo pour réaliser une étude posturale, cette étude est très intéressante pour optimiser ses performances et diminuer les risques de blessures ou de douleurs mais pour commencer le vélo de route les conseils que nous t’avons donné juste au dessus suffisent amplement mais si tu es un cycliste confirmé et que tu as quelques centaines d’euros (oui c’est pas donné on te l’accorde) à débourser, cette étude est vraiment un investissement utile.

3. S’habituer aux pédales automatiques

Ton vélo de route sera le plus souvent équipé de pédales automatiques, si tu n’en as pas nous te conseillons fortement d’en mettre sur ton vélo car elles te permettront d’aller plus vite en utilisant moins de force qu’avec des pédales normales (les pieds bougent moins donc toute la force que tu mettras ira dans tes pédales). Les pédales automatiques sont réputées pour être « casse-gueule » notamment chez les débutants mais avec de l’habitude et de l’entraînement c’est à la portée de tout le monde.

Voici quelques petits conseils pour être un roi de la pédale : entraîne toi à chausser et déchausser plusieurs fois à l’arrêt avant de prendre ton vélo pour la première fois pour t’habituer au geste, anticipe les feux rouges et les STOP car si tu vois tôt les arrêts tu auras le temps de déchausser à temps, si tu ne déchausses qu’un seul pied à l’arrêt fais surtout attention à ne pas mettre ton poids sur le côté où ton pied est chaussé car tu risques de perdre l’équilibre et c’est la chute assurée (on sent le vécu 😂).

4. Prendre de l’eau et de la nourriture

Prendre de l’eau peut être un conseil basique pour certains mais le nombre de cyclistes qui oublient de prendre de l’eau, surtout chez les débutants, est immense. La grande majorité pense à prendre de l’eau, cependant, ils n’en consomment pas assez, il faut boire 1 bidon toutes les heures (la taille des bidons des cyclistes professionnels est d’environ 50cl). Pour des sorties longues ou très intenses vous pouvez prendre des boissons énergétiques adaptées à la pratique du vélo de route (pas la boisson avec les taureaux s’il te plaît 😂).

Fais comme cette cycliste, hydrate toi bien !!

Pour commencer le vélo de route la nourriture est trop souvent négligée chez les débutants et elle est la cause de nombreux malaises chez ceux qui enchaînent les heures de selle sans s’alimenter. Il y en a pour tous les goûts, tu trouveras des barres, des gels, des pâtes de fruits, des fruits secs ou encore de simple fruits (nous te conseillons la banane qui est facile à manger sur un vélo et qui sera ton meilleur allié contre les crampes). Tu peux aussi faire toi-même tes propres gels ou gâteaux dans l’article : gel énergétique maison, 3 recettes pour cycliste.

5. Ne pas griller les étapes

Surtout ne va pas plus vite que la musique, tu commences le vélo de route et tu penses faire 100km dès ta première sortie ? Ce serait une grosse erreur d’aller trop vite pour commencer et cela pour de multiples raisons :

1/ Tu n’es pas encore prêt pour faire tout de suite de grosses sorties, ton corps ne va pas aimé et le risque de blessures est très élevé.

2/ Tu peux te dégoûter du vélo, si tu montes le Mont Ventoux (1 909 m d’altitude, oui il fait très très mal 😂) tu pourrais avoir envie de laisser le vélo au fond du garage pendant un moment après ça car tu vas sûrement trouver le vélo trop dur alors qu’il y a plein de belles balades et de petits cols pour commencer le vélo et pour que ton guidon devienne ton ami pour la vie.

3/ Le vélo de route est très technique et les trajectoires sont assez difficiles à calculer, habitue toi à ton vélo, tes pédales, ton guidon et ensuite tu pourras envisager de longues sorties. Un conseil, lors des longues sorties, pars avec des potes, c’est plus sympas et en cas de problème (chute, malaise, crevaison,…) tu seras accompagné, dans ces moments-là c’est vraiment plus agréable de ne pas être tout seul dans la galère.

Toutes les raisons sont à assimiler et à appliquer pour ta sécurité et ton confort, si tu ne veux pas être forcé d’arrêter le vélo pendant de longs mois c’est préférable.

6. S’équiper pour sa sécurité

Sur un vélo de route la chute peut donner des blessures graves, nous sommes tous conscients des risques et nous devons tout faire pour limiter les séquelles d’une chute. Le casque est obligatoire seulement pour les enfants de moins de 12 ans en France mais tu sais très bien que de notre point de vue le casque est fortement recommandé voire indispensable (les cyclistes professionnels sont obligés d’en porter un), la tête est la partie du corps que l’on doit le plus protéger donc investir dans un bon casque peut te sauver la vie, il faut compter à partir d’une cinquantaine d’euro pour un casque correct et privilégie des marques connues comme Giro, Ekoï, Poc, Specialized,…

Les gants sont sans doutes moins importants que le casque mais peuvent t’éviter beaucoup de désagréments, en cas de chute, si la paume de ta main frotte le sol à haute vitesse, tu risques de ne plus pouvoir retoucher le guidon pendant un long moment et crois moi la douleur de savoir qu’on ne va pas pouvoir refaire du vélo est parfois plus forte que la blessure de ta main. Nous te conseillons des mitaines pour tes sorties d’été, elles ne sont pas gênantes et tu pourras te faire bronzer le bout des doigts 😉. Pour les sorties hivernales les gants longs te donnent un certains confort, nous te conseillons de les mettre en dessous des 10 °C.

Voici un exemple de casque accompagné d’une paire de lunettes avec un verre très claire.

Le troisième et dernier élément sont les lunettes, tu pensais que c’était juste pour le style mais c’est seulement un élément de second plan car pour commencer le vélo tes lunettes te permettront dans un premier temps de ne pas être ébloui par les rayons du soleil afin de ne pas faire d’écarts et d’avoir une vision claire. Dans un second temps elles te permettront de ne pas recevoir d’insectes dans les yeux lors d’une descente à 50km/h par exemple où la moindre erreur d’appréciation de distance peut être fatale. Il y a de tous les prix et ça peut monter haut, très haut même, mais tu peux choisir une paire de lunettes avec des verres interchangeables ce qui te permettra de choisir le bon verre selon la luminosité ou d’acheter des lunettes photochromiques qui est une paire avec un seul verre qui s’adapte à la luminosité (beaucoup plus chères que l’autre paire par contre).

Nous te ferons très prochainement des articles sur chaque équipement pour savoir lequel choisir selon tes attentes, le prix et la qualité.

7. Calculer ses itinéraires avant la sortie

Quand tu débutes le vélo de route il faut que tu sois le plus détendu possible pour être bien concentré sur ta conduite et ne pas se préoccuper des autres signes extérieurs, c’est pourquoi il faut toujours planifier tes sorties de vélo pour ne pas y penser le moment de la sortie, tu peux même prévoir un itinéraire bis si tu es trop fatigué ou que tu ne te sens pas bien, c’est même fortement recommandé. Mais le fait de prévoir ton itinéraire sera pour toi aussi très avantageux du coté de la sécurité et du plaisir car tu peux faire en sorte de ne passer que par des pistes cyclables ou que par des endroits où le paysage est magnifique.

La bonne vieille carte routière peut t’aider, en plus elle est très économique.

Pour t’aider à te repérer sur ton vélo il existe de nombreux outils comme des compteurs GPS qui te donneront ton itinéraire ou encore tes kilomètres parcourus, ta vitesse, l’heure, tout dépend du modèle mais nous te ferons un article sur le sujet très prochainement.

Conclusion

Pour commencer le vélo de route il faut s’équiper, connaître des petites astuces, assurer sa sécurité mais aussi et surtout se faire plaisir, fais ce qu’il te plait, roule où tu as envie de rouler car le vélo c’est avant toute chose un moyen de se libérer de ses problèmes et du stress donc vas-y fonce et découvre ta région.

Laisser un commentaire

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer