Comment s’initier et débuter le Gravel ?

Si tu souhaites t’initier au Gravel ou au cyclo-cross, alors cet article te permettra d’y voir un peu plus clair sur les différences principales entre le vélo de route, le vélo tout terrain et le vélo spécifique à la pratique du Gravel.

Définition du Gravel ?

Pour commencer, le gravel est une discipline qui était pratiquée à l’origine dans des pays où les routes ne sont pas systématiquement goudronnées (Australie, Etat-unis, Afrique du sud). Cette pratique du vélo est devenue relativement populaire ces dernières années, notamment en Europe.

Au départ, le gravel était pratiqué simplement en modifiant les roues et les pneumatiques d’un vélo route. Désormais, il existe depuis plusieurs saisons des équipements propres à cette discipline!

Voici un tour d’horizon des composants principaux pour la pratique du gravel.

Quelles sont les différences notables entre un vélo pour le Gravel et un VTT ?

À l’instar du vélo tout terrain, le gravel se pratique avec un vélo dont la forme géométrique est très similaire à un vélo de route.

La composition du cadre dépend principalement de la gamme, ce dernier peut être en carbone en titane ou en aluminium!

On pourrait dire que le gravel est à mi-chemin entre un vtt et un vélo de route. Le premier est utilisé majoritairement dans des sentiers et parcours accidentés alors que le second ne peut être utilisé exclusivement que sur la route.

Les cintres d’un VTT et d’un vélo de Gravel sont très différents. Un cintre VTT est un cintre droit avec un empattement très large. Il apporte une stabilité notable lors de descentes à fort dénivelé.

Très similaire au vélo de route, le cintre gravel est tout de même un peu plus large (évasé sur le bas) pour permettre une position plus adéquate lors de passages techniques.

La position du cycliste est également très différente. On recherche une position plus aérodynamique sur un vélo de gravel car les distances parcourues sont généralement plus importantes et les terrains moins accidentés.

Sur un VTT, le cycliste a une position plus verticale avec un centre de gravité assez bas en milieu de vélo.

Pour pratiquer le gravel, il faut avant tout avoir les bons composants et surtout le bon équipement.

Les composants principaux du vélo gravel

Les pneus d’un vélo de gravel sont généralement plus larges qu’un pneu de route et sont dotés de petits crampons pour avoir une meilleure adhérence dans les sentiers et les chemins non asphaltés. Pour cette raison, l’empattement d’une fourche d’un vélo de gravel doit être assez importante. Elle doit permettre le passage d’un pneu compris entre 35 à 42 mm.

Le choix du pneu en termes d’accroche et de largeur se fait en fonction des principaux parcours empruntés. On privilégie un pneu étroit avec un relief peu important (synonyme de bon roulement) pour de longues sorties sans trop de passages techniques.

En revanche, si les sorties sont plus courtes et sont majoritairement sur sentiers et chemins, alors un pneu plus large avec des crampons marqués sera le bon choix. Ce dernier procure un très bon confort et une adhérence adéquate!

Les jantes peuvent être en carbone ou en aluminium. On distingue deux tailles, le 650b et le 700c avec des largeurs de jantes comparables. Les roues de 27.5 Pouces (650b) sont le format standard pour le VTT alors que les roues de 29 pouces (700c) sont la norme internationale notamment utilisée sur les vélos de route.

Le choix se fait simplement en fonction de votre pratique, un diamètre plus large pour des sorties plus longues avec peu de dénivelé et un diamètre plus petit pour des parcours courts plus accidentés.

Le choix du composant pour les jantes à une influence directe sur le poids du vélo. Il faut savoir que la paire de roues représente entre 15 et 20% du poids total. Les roues en carbone ont une résistance équivalente à des roues en aluminium. Néanmoins, à taille égale, elles permettent un gain très important non négligeable.

Bien entendu, la gamme de prix est très différente entre les deux modèles. Il faut compter un budget plus important pour s’équiper de roues carbone.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les roues en carbone sont le plus souvent utilisées en compétition (cyclo-cross).

Les pédales sont quand à elles très similaires aux pédales utilisées sur des vélos tout terrain. Pour une pratique régulière, des systèmes automatiques sont à privilégier. Deux systèmes existent, le format large utilisé principalement sur la route et le format SPD plus étroit. Les cales montées sur les chaussures pour les modèles SPD sont plus petites et beaucoup mieux adaptées pour la marche.

Très pratique lorsque le cycliste doit emprunter certains passages non praticables en vélo.

Un très bon compromis pour les trajets quotidiens

Le vélo de gravel est également un très bon choix pour les trajets urbains. Par sa polyvalence, il connaît de plus en plus de succès chez les personnes qui utilisent leur vélo pour se rendre au travail.

C’est une très bonne solution par rapport au confort en comparaison à un vélo de route. Également, les roues moins larges sont un atout majeur sur des distances supérieures à 10 kilomètres.

Enfin, un vélo de gravel permet d’emprunter des types de revêtements et des parcours très variés. De petites rues pavées de sentiers en forêt ou de grandes nationales en milieu rural, le vélo gravel sera un compagnon de choix.

Pour conclure

Le gravel est le bon compromis entre la route et le vtt. Les vélos adaptés à cette pratique vous permettront de découvrir de nouveaux chemins ainsi que des cols non praticables avec un vélo de route.

La solution idéale pour découvrir une nouvelle facette de sa région et une autre bonne raison de se mettre encore plus au vélo !

Laisser un commentaire

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer