Site icon Vélo pour tous

Quel matériel prendre pour les sorties de vélo ?

Un bon matériel est essentiel pour être un excellent cycliste, cela peut te faire gagner des courses. Plusieurs questions reviennent : Que dois-je prendre ? Est-ce assez ? Cela sera-t-il vraiment utile pendant ma course et mes entraînements ? Le vélo est rempli de questions. Dans cet article tu sauras tout, mais quand on te dit tout c’est vraiment tout. De la sacoche de selle à la chambre à air, en passant par les démonte-pneus. Rien ne pourra t’échapper à la fin de cet article 😉.

De magnifiques lumières

Comment ne pas commencer la sélection par un objet qui peut te sauver la vie ou t’éviter de grosses blessures (qui peuvent hélas parfois rester à vie et t’empêcher de faire du vélo). Les lumières ne sont pas seulement utiles la nuit mais bien tout au long de l’année sous n’importe quelle météo et à n’importe quelle heure.

Certains utilisent des lumières seulement l’hiver, d’autres toute l’année mais il arrive que des cyclistes n’en aient jamais utilisé (oui oui on te vois toi).

Les lumières n’ont pas comme unique et seul but d’éclairer afin de mieux voir, sinon on les utiliserait seulement la nuit. Les lumières, et tout autre type d’éclairage, servent principalement à être vu par les autres usagers de la route.

Nous, les cyclistes, n’ayant pas la même protection que les voitures et autres, sommes obligés d’être très vigilants et de penser à notre sécurité avec beaucoup d’attention. C’est pourquoi un éclairage rouge à l’arrière et blanc à l’avant sont indispensables tout au long de l’année.

ASTUCE

Pour que les usagers de la route te voient mieux, il est préférable d’avoir des éclairages qui clignotent. Ainsi tu attireras l’attention du conducteur plus facilement et assureras ta sécurité.

Les meilleurs lumières que l’on ait trouvé sont celles de la marque AMANKA. Elles ont la particularité d’avoir 4 modes d’éclairages différents : fort, faible, clignotements lents et clignotements rapide. Ils sont rechargeables donc plus besoin de se prendre la tête avec des piles. Il y a aussi 4 supports fournis comme ça tu peux les mettre sur le vélo de route et le VTT sans enlever les supports (qui sont généralement assez embêtants à mettre).

Une chambre à air

Si tu te demandes ce qui est l’ennemi du cycliste numéro 1, beaucoup te répondrons : la crevaison. C’est embêtant, embarrassant, contrariant…

Bref, tu peux trouver un tas d’autres adjectifs finissant en « ant » mais cela ne résoudra rien au problème de la crevaison. La crevaison ne peut être anticipée et arrive toujours au pire moment (ah le vélo quel sport cruel !!). Alors pour éviter d’appeler toute sa famille et ses amis afin de leur demander de venir nous chercher, il faut prévoir un objet indispensable : la chambre à air.

Si encore tu es victime d’une crevaison à 2-3 kilomètres de chez toi, allez tu peux te permettre de finir le trajet à pied. Mais si tu es assez loin de chez toi, la question ne se pose même plus, il faut changer la chambre à air.

La plupart des cyclistes qui roulent en groupe se disent souvent qu’un de leurs co-équipiers a toujours une chambre à air et se dispense donc d’en prendre une. Cela peut marcher, sauf quand tout le monde pense de la même manière (et c’est souvent le cas…😅).

Cela sent le vécu non ?

Personnellement je prend toujours les chambres à air de la marque Michelin et n’achète que très rarement celles des autres marques. Michelin a déjà fait ses preuves dans beaucoup de secteurs et leurs chambres à air fonctionnent du tonnerre.

Attention ! il faut bien commander la bonne taille, celle sur la photo est une taille standard. Sinon tu peux voir la taille à l’intérieur de ton pneu ou sur ton ancienne chambre à air.

Prévois toujours d’avoir au moins deux chambres à air chez toi, il m’est arrivé de crevé deux fois en deux jours (au sommet d’un col en plus, la galère !).

ASTUCE

Si tu crèves très régulièrement vérifie bien s’il n’y a pas d’épine, de caillou ou tout autre résidu à l’intérieur de ton pneu avant de remettre une nouvelle chambre à air. Sinon ne surgonfle pas trop ta chambre à air (ça a été le cas pour moi, j’ai enlevé 0.3 bars et tout a changé). Si aucune de ces raisons te correspondent c’est juste que tu n’as pas eu de chance, rien de grave ne t’inquiète pas.

Une mini pompe

Avoir une chambre à air c’est bien, avoir le matériel pour la gonfler c’est mieux. La mini pompe est très utile lors d’une crevaison et qu’il faut regonfler la nouvelle chambre à air. Elle peut aussi être utilisée si tu vois que tu as tout simplement un pneu un peu moins gonflé et que tu n’as pas une pompe « classique » près de toi.

Néanmoins, les mini pompes sont assez limitées en terme de pression, c’est-à-dire que tu ne pourras sûrement pas regonfler tes pneus aux maximum comme tu le fais avec une pompe « classique ».

Plusieurs critères sont à prendre en compte avant d’acheter sa mini pompe. Les critères dépendent aussi très souvent des cyclistes et de leurs préférences. Le poids, la taille, le prix ou encore l’endroit de fixation pour le transports ne sont pas à prendre à la légère.

Pour ma part, le critère le plus important était la taille de la mini pompe. J’ai longtemps cherché une mini pompe qui rentrait dans ma sacoche de selle (et j’ai enfin réussi !). Je ne voulais pas la fixer sur mon cadre ou encore la mettre dans la poche arrière de mon maillot, c’est plus esthétique et moins dérangeant (tu reçois aussi un support pour la fixer au cadre avec la pompe).

Cette mini pompe de la marque BBB est certes un peu plus chère que les autres mini pompes mais elle est d’excellente qualité et ne m’a jamais lâché, le prix est largement justifié.


Voici une pompe plus grande et moins chère. Les pompes de la marque Zefal sont très réputées et sont de très bonne qualité. L’avantage de cette mini pompe par rapports aux autres plus petites, c’est qu’elle peut envoyer plus de pression et ainsi avoir un gonflage qui se rapproche plus de celui avec la pompe « classique ».

Par contre il faudra soir la fixer sur le cadre, soit la mettre dans la poche arrière du maillot ou encore la transporter dans une grande gourde. Sinon il faudrait avoir une très grande sacoche de selle.

Les cartouches de CO2, une alternative très efficace

Si tu ne souhaites pas avoir de pompe car cela prend trop de place, aucun souci (on te comprend). Dans ce cas-là il existe une autre alternative plus rapide et qui prend moins de place. Les cartouches de CO2 deviennent de plus en plus utilisées par les cyclistes.

La cartouche et le gonfleur (ce qui sert d’intermédiaire entre la cartouche et la valve de ta chambre à air), ne prennent pas de place et te garantissent un gonflage en 5 secondes. La rapidité est un gros avantage, néanmoins en cas d’autre crevaison, tu ne pourras pas gonfler ton pneu car les cartouches sont à usage unique.

Tu peux par exemple utiliser une mini pompe lors de tes entraînements et des cartouches de CO2 pour les courses. C’est une technique souvent utilisée par beaucoup de cyclistes.

Ce gonfleur est le produit classique et indémodable de la marque Zefal. Elle est pour moi la meilleur marque de gonfleur et pompe de milieu de gamme. Le gonfleur est livré avec une cartouche de CO2.

Je te conseille ensuite d’acheter des cartouches par lot et pas forcément de la marque Zefal. Cela revient moins cher et est tout aussi efficace. Même si tu les gardes longtemps, pas d’inquiétude, il n’y a pas de date limite à tes cartouches de CO2.

ASTUCE

Le recyclage des cartouches de CO2 est une question souvent posée concernant l’utilisation de ces cartouches. Tu peux les recycler dans les poubelles jaunes au même titre que les bombonnes de chantilly pour te donner une illustration. Des entreprises sont en train de travailler sur une autre manière de les recycler, comme les ramener dans un magasin de sport afin de les récupérer et les réutiliser ensuite par exemple.

Deux démonte-pneus

C’est petit, cela semble inutile et pourtant tu ne peux pas changer de chambre à air sans. Les démonte-pneus sont souvent oubliés et pourtant ils sont aussi important que la chambre à air et la mini pompe.

Je ne saurais pas te dire le nombre de fois que mes potes du vélo ont oublié leurs démonte-pneus alors qu’ils avaient tout pour changer la chambre à air (enfin presque). Heureusement pour eux que je ne pars jamais sans mes deux démonte-pneus 😉.

Laisse tomber les vieux démonte-pneus en fer qui datent des années 80 et essaye d’en trouver en plastique. Les démonte-pneus en plastique sont meilleurs pour plusieurs raisons. Tu n’abîmes pas ton pneu ou ta jante en changeant de chambre à air. Et ils sont aussi beaucoup plus légers pour la même résistance et efficacité que ceux en fer.

Pour ceux qui chassent le moindre petit gramme sur leur vélo c’est impossible de ne pas prendre des démonte-pneus en plastique.

Ces démonte-pneus de la marque Gorilla Force ont la particularité d’être très résistant du fait de leur épaisseur.

D’ailleurs, leur épaisseur n’est pas un problème pour soulever le pneu correctement sans forcer trop fort.

Les acheter c’est les adopter, ils pourront te suivre partout sans problèmes.

Un multi tool

Je l’appelle « mon sauveur », le multi tool m’a déjà sauvé la vie plusieurs fois. Une vis qui commence à s’échapper, une selle qui se dérègle, un saucisson à découper (et oui, les multi tool avec couteau sont plus utiles qu’on le croît).

Le multi tool, connu aussi sous la traduction française de « multi-outils« , doit être complet. Selon moi il doit pouvoir servir pour au moins 50% des problèmes mécaniques du vélo.

C’est mieux d’investir et de mettre un peu plus cher pour un multi tool complet de qualité. Le jour où tu as un ennui et que ton multi tool n’est d’aucune utilité, c’est très frustrant surtout quand tu sais que pour 5 euros de plus le problème était réglé.

Voici un exemple de multi tool ultra complet. Il est compact et prend très peu de place, idéal pour une sacoche de selle. Le gros avantage de ce multi tool est qu’il est équipé d’un démonte chaîne (la plupart n’en ont pas), pratique en cas de blocage ou autre.

Nous avons écrit un article où l’on fait une sélection des meilleurs cadeaux de Noël pour cycliste, l’un des cadeaux est un multi tool très original qui plaira sûrement à tes amis cyclistes ou à toi même (il n’y a pas de mal à se faire du bien).

Une sacoche de vélo

Pour transporter tout son matériel ou encore pour emporter son repas ou des affaires de rechange, les sacoches au vélo sont indispensables. Que tu sois débutant ou cycliste confirmé, ton matériel pour le vélo doit t’accompagner partout.

Il existe plusieurs types de sacoches, certaines sont plus utilisées que d’autres et leur utilité est complétement différente. Tu trouveras :

La sacoche de selle

C’est la sacoche la plus utilisée par les cyclistes, elle permet d’emporter le stricte minimum. Une chambre à air (même deux dans certains cas), un multi tool, des démonte-pneus et parfois une mini pompe.

Pour des entraînements ou encore de longues sorties où tu n’as pas forcément prévu de pique-niquer, c’est la meilleure option.

Cette sacoche de selle est celle que j’utilise. Je voulais une sacoche de selle plutôt élégante, pas trop grande mais assez pour faire rentrer la mini pompe que je t’ai présenté plus haut, la mini pompe de la marque BBB.

J’arrive à mettre dedans ma mini pompe, deux chambres à air, deux démonte-pneus, un multi tool et mes clés (il y a même de la place pour rajouter une barre de céréales 😋). Assez discrète, elle correspond parfaitement à ce que je voulais.


Je suis personnellement moins un adepte des sacoches de selle XL, pourtant elle peut être utile pour beaucoup de cyclistes.

Notamment pour ceux qui vivent dans une région où les averses sont fréquentes, c’est la sacoche parfaite pour mettre des affaires de rechange, une veste ou un imperméable. C’est mieux que d’avoir la grosse boule dans la poche du maillot 😂.

C’est aussi un objet incontournable pour tous les cyclistes de longues distances ou ceux qui voyagent à vélo.

La sacoche de cadre

Les sacoches de cadre sont moins fréquentes sur les routes mais ont quand même leur public. Pour des sorties vélo en famille c’est très pratique pour y ranger des téléphones, des lunettes ou encore d’autres affaires personnelles.

Elle peut aussi venir compléter le rôle de la sacoche de selle et/ou de la sacoche de guidon.

Cette sacoche de cadre est un bon équipement pour faire du vélo avec classe. Sa longueur de 26 centimètres est très avantageuse pour transporter une assez grande pompe (qui est souvent plus efficace qu’une petite pompe).

Certains trouveront plus joli de rouler avec une sacoche de cadre plutôt qu’une sacoche de selle. Cela dépend des goûts de chacun. Néanmoins la sacoche de cadre permet d’avoir plus de place pour mettre ses affaires.

La sacoche de guidon

Et enfin le dernier type de sacoche, la sacoche de guidon. Elle a un peu le même rôle que la sacoche de cadre avec peut-être plus de place notamment en largeur. Elle permet aussi de mettre des petits sandwiches pour dire de casser la croûte.

Honnêtement, je trouve qu’entre la sacoche de cadre et la sacoche de guidon il n’y a pas de très grandes différences. Après c’est surtout à toi de voir ce qui te plaît le plus du point de vue esthétique, efficacité et poids.

Personnellement, j’ai plus souvent tendance à me tourner vers la sacoche de cadre si je devais choisir entre les deux. Le pilotage n’est pas le même avec la présence d’une sacoche de guidon à l’avant.

Cette sacoche de guidon assez profonde est incroyable. Elle a une particularité très utile pour beaucoup de cyclistes qui n’ont pas de GPS. Tu peux glisser ton téléphone dans une poche transparente au dessus de la sacoche, en plus la poche transparente est tactile. Tu peux donc suivre ton itinéraire sans problème

C’est le gros point fort de cette sacoche en plus d’être très élégante. Elle est idéale pour les « vélotafeurs » ou pour ceux qui adorent prendre plus que le nécessaire.

Deux porte-bidons

Les porte-bidons ont plusieurs usages. Déjà, si tu peux mettre deux porte-bidons sur ton vélo c’est vraiment un luxe que tu ne peux pas négliger. Tu peux utiliser les deux pour prendre deux bidons remplis, l’un d’eau et l’autre de boisson pour le vélo.

D’ailleurs, si tu te poses des questions ou que tu aimerais tester de nouvelles boissons efficaces tu peux aller voir l’article que l’on a écrit à ce sujet : Quelle boisson pour le vélo ? Nos conseils les plus utiles !

Sinon, ce que quelques cyclistes font, ils utilisent un bidon pour l’eau et un autre bidon pour mettre le matériel de vélo (chambre à air, démonte-pneus, multi tool…).

C’est aussi une alternative quand tu n’as pas encore de sacoche de selle. Néanmoins on te recommande de garder tes deux bidons pour boire, on est jamais à l’abris d’une sèche.

J’ai installé sur mon vélo deux porte-bidons avec la finition carbone. Je peux te dire que cela fait de l’effet dans le peloton. Dès le premier jour, deux de mes compagnons de route m’avaient demandé où je les avais acheté.

Une semaine plus tard je n’étais plus le seul avec des porte-bidons en finition carbone…

Un kit de réparation pour les crevaisons

Loin d’être l’objet le plus indispensable de la liste (c’est d’ailleurs pour cela qu’on te le présente à la fin de l’article), le kit de réparation pour les crevaisons peut être utile en dernier recours. Tu vois quand tu as déjà crevé tes deux chambres à air de rechange, après si tu as déjà crevé deux fois dans la course ça va être compliqué de jouer la gagne…

Mais même si la gagne n’est plus jouable, il faut à tout prix finir cette course. Ce sera sûrement ta pire course mais tu te souviendras des galères et même tu en riras en la racontant à tes potes. C’est pourquoi le kit de réparation peut être utile, en plus cela ne prend pas beaucoup de place donc est facile à caser dans la sacoche de selle.

Néanmoins, si tu ne veux pas prendre le kit de réparation avec toi, il est important de l’avoir chez toi. C’est vrai que tu peux racheter une chambre à air à chaque fois, mais c’est plus économique et écologique de lui donner une seconde vie (voire même une troisième avec un peu de chance).

D’ailleurs, une fois je devais faire une course un dimanche matin et j’ai malheureusement été victime d’une crevaison le samedi après-midi pendant ma séance de déblocage d’avant course. J’étais content d’avoir mon kit de réparation surtout que je n’avais plus de chambre à air pour ma course le lendemain.

Heureusement, un ami à moi m’a apporté une chambre à air le lendemain pour la course, au cas où je crevais (elle ne m’a pas servi mais on ne sait jamais).

En conclusion, si tu n’as rien à faire pendant tes jours de récupération, tu peux toujours réparer tes chambres à air.

D’ailleurs, si tu veux récupérer comme un champion, cet article est fait pour toi : Récupération après le vélo, nos meilleurs conseils.

Voici un kit de réparation de crevaisons complet avec notamment plusieurs patchs de différentes tailles (les patchs se collent sur la fente ou le trou qui laisse passer l’air), de la colle spéciale, une râpe en métal et trois démonte-pneus. Les démonte-pneus ne sont pas d’une top qualité mais peuvent faire l’affaire. Les démonte-pneus vus plus haut sont largement meilleurs.

Maintenant, à toi de prendre du plaisir à réparer tes chambres à air !😉

Récapitulatif

Si tu veux être équipé comme il se doit, tu dois avoir la plupart de tous ces objets que nous avons cité dans cette liste. Si tu veux éviter de te retrouver dans des grosses galères c’est beaucoup mieux de prendre des mesures maintenant, après ce sera trop tard 😬.

Si l’article t’a plu (ou pas), laisse nous un commentaire juste en dessous, nous prendrons un énorme plaisir à te répondre et à t’aider si tu as des questions ✏.

N’oublie pas de partager l’article à tes compagnons de route pour qu’ils puissent eux aussi être équipés comme des champions 💪🏽.

Quitter la version mobile